La Mosquée ouvre la porte à tous, accusations d’hypocrisie commencent

01/11/2018 di Redazione

Pendant le Ramadan beaucoup des centres Islamiques ont profité de l’occasion pour inviter les Institutions, les Autorités et les citoyens intéressés, qui parfois ne s’habillent pas de manière appropriée

Pendant le Ramadan beaucoup des centres Islamiques ont ouvert le port de la salle de prière et ont invité les Institutions et les citoyens à visiter les associations Islamiques pour donner un signal d’ouverture et intégration, en faisant plusieurs fois des photos pour montrer l’atmosphère joyeuse. Jusqu’ici pas de problèmes, mais il y a quelqu’un qui n’accepte pas qu’un lieu de culte soit transformé en un théâtre ou bien un cirque et les critiques à l’hypocrisie sont commencées. En fait, il y a beaucoup de polémiques sur cette initiative, pour l’hypocrisie de quelqu’un, comme a dit dans un post publique Mohamed Amin Attarki (Directeur du Centre Islamique de Parma et de la Provence) «J’ai pitié de ces Imam et Directeurs des Centres Islamiques qui ouvrent la porte de la salle de prière à femmes qui ne sont pas Musulmanes, ne portent pas l’hijab et parfois ne s’habillent pas de manière appropriée à un lieu de culte (de facto, mais pas de iuris). Ça, parce que le 99% des femmes Musulmanes peut être ne sont jamais entrées dans la salle de prière principale (la salle des hommes), vu qu’elle est séparée par une mure de cément ou par une plaque de plâtre mais, maligne hypocrisie, si doit entrer la Maire ou la femme de l’Adjoint au Maire chargé de l’urbanisme (qui signera les autorisations) , elle sera la bienvenue, avec une pognée de main et câlins et photos. Mais dans le même temps Khadija, Fatima, les femmes de Mustafà et de Abdallah, elles doivent rester derrière le mur de la honte, le mur qui sépare les deux salles de la prière, l’Umma, le mur qui n’existait pas au temps du Prophète Muhammadﷺ mais que des malicieux toujours demandent. »

Il termine avec un appel direct : «Donc, mes très chères frères et sœurs, avant de faire un open day pour les non Musulmanes et transformer nos Mosquées de facto en théâtres et cirques , ouvrons les portes à nous mêmes, entre frères et sœurs, expliquons la religion à nous tout d’abord ; de cette façon peut être, si un jour nous la comprendrons, on pourra l’expliquer aux autres. » Les Musulmanes Italiens de leur coté font des polémiques sur le spectacle donné et parce que on sent que «on est été mis dans un show, comme dans une vitrine».

COMMENTI